Hadrien, empereur soucieux de ne pas se faire regretter

Villa-AdrianaHadrien a toujours eu le souci de laisser à Rome une empreinte indélébile de son règne, ce qui fit de lui un grand constructeur. On lui doit notamment la réfection du Panthéon d’après le style grec, qu’il préférait au style romain. Pour mémoire le Panthéon, élevé par Agrippa (27 avant notre ère), fut détruit à deux reprises, lors de l’incendie de Rome (80) et de nouveau en 110 sous Trajan, après avoir été restauré sous Domitien. Un autre chef d’œuvre de son architecture est la villa autour de laquelle s’éleva plus tard Tivoli ou la Villa Hadriana. On y trouvait de tout, des temples, un hippodrome, des bibliothèques et des musées où, pendant des siècles et des siècles, les armées du monde entier sont venues exercer leurs pillages en y trouvant toujours quelque chose. Hadrien ne profita pas longtemps de cette merveilleuse demeure et mourut peu après, après avoir adopté comme fils pour lui succéder (en 136), son ami et peut-être son fils naturel Lucius Ceionnius Commodus, gouverneur de Pannonie (Hongrie), que la tuberculose emporta

Lucius Ceionnius Commodus mort, Hadrien porta son choix sur un homme richissime qu’il estimait beaucoup, Antonin, auquel, gardant pour lui le titre d’Auguste, il conféra celui de César, que conservèrent par la suite tous les héritiers présomptifs du trône. Hadrien finit sa vie dans d’horribles souffrances, son corps se gonflant et étant en proie à des hémorragies nasales toujours plus rapprochées. Mais ces souffrances ne lui enlevèrent pas pour autant le goût de la construction. Ainsi il fit édifier son tombeau de l’autre de l’autre côté du Tibre, en construisant pour y arriver un pont spécial. C’est le grand mausolée qu’on appelle de nos jours le château Saint-Ange.

Un jour, l’édifice étant terminé, le philosophe stoïcien Euphrate vint voir Hadrien pour lui demander l’autorisation de se tuer. L’empereur la lui accorda, discuta avec lui sur l’inutilité de la vie, et quand Euphrate eut bu la cigüe, en voulut aussi pour suivre son exemple et mettre fin à ses souffrances. Hélas pour lui, personne ne voulut lui en fournir. Il pria son médecin de lui en donner, mais celui-ci se tua pour ne pas avoir à désobéir. Voyant cela, il ordonna à l’un de ses domestiques de lui procurer une épée ou un poignard, mais le domestique s’enfuit, s’écriant : « Voilà un homme qui a le pouvoir de mettre à mort n’importe qui, mais point lui-même » ! Restait plus pour Hadrien qu’à attendre la mort, non sans avoir composé un petit poème (Animula vagula, blandula…), considéré comme un des plus beaux de la poésie lyrique latine, avant de fermer les yeux définitivement à l’âge de soixante-deux ans, en 138, après vingt-et-un ans de règne.

Avec lui venait de mourir, non pas un grand empereur, mais aussi un des personnages les plus complexes et parfois controversés car il avait très mal vieilli, mais aussi un des plus captivants que compte l’histoire de tous les temps. Peut-être même le plus moderne de tous ceux que l’on a appelé « les Anciens ». Comme Nerva, il prit congé de Rome en lui rendant le plus grand des services, c’est-à-dire en désignant le successeur le plus indiqué pour ne pas le faire regretter, qui l’on désignera plus tard « Optimus Princeps » ou en français le « Meilleur des Princes », ou encore « Antonin le Pieux ». Mais ce n’est pas tout, car Antonin aura comme obligation d’adopter à son tour Lucius, le fils de son ami Lucius Ceionnius Commodus, ainsi que Marcus Annius Verus, futur Marc Aurèle, âgé à l’époque de vingt ans, qui se mariera avec Faustine, fille d’Antonin.

Michel Escatafal

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s