A propos de manuscrits de Robespierre…

robespierreIl y a un peu plus de deux ans, comme tous les passionnés d’histoire, j’ai été outré d’apprendre la mise aux enchères de manuscrits inédits de Robespierre et d’un de ses acolytes préférés, Le Bas. Heureusement, dans notre pays, comme cela aurait été le cas dans les pays voisins du nôtre, l’émotion a été trop forte pour certains, et une vaste souscription a permis de sauver ces documents historiques appartenant à un des personnages les plus marquants de notre histoire, quel que soit d’ailleurs le jugement que l’on puisse porter sur ledit personnage.

Si j’écris cela c’est parce que certains pensent que Robespierre, surnommé « l’Incorruptible », était avant tout un tyran trop imprégné des idées de Rousseau, dans ce qu’elles avaient de plus excessif. D’autres affirment même que c’était un monstre psychopathe s’imaginant qu’on ne peut résoudre les problèmes que par la guillotine. En revanche quelques uns, beaucoup moins nombreux, n’hésitent pas à parler de lui comme d’un saint laïque infaillible, à qui la nation doit être reconnaissante à jamais, et dont nombre d’élus devraient s’inspirer dans leur action de tous les jours…ce qui fait froid dans le dos.

En fait, ce qui était le plus révulsant dans cette affaire de la vente de manuscrits, c’était le sentiment que dans notre pays on puisse tout acheter y compris ce qui appartient à notre patrimoine le plus intime. Heureusement, comme je le disais précédemment, il existe encore des gens qui considèrent que l’argent ne peut pas tout acheter, et, sur ce plan, on peut féliciter le parti communiste à travers Pierre Laurent, son secrétaire général, qui, comme je l’ai lu, a fait du lobbysme pour faire en sorte que ce ne soit pas un acheteur privé, français ou étranger, qui profite de l’aubaine.

Cela dit, qui sait si, en lisant ces manuscrits, on ne s’apercevrait pas que Robespierre n’était pas que l’homme qui dirigea le pays entre le 10 juillet 1793, après avoir éliminé les Girondins et mis à l’écart les partisans de Danton, et le 27 juillet 1794 (9 thermidor an II) jour où il fut arrêté à son tour et guillotiné le lendemain avec celui qu’on a appelé l’Archange de la Terreur, Saint-Just, et une centaine de ses amis.

Cette période sanglante de la Révolution fut un des plus terribles épisodes de notre histoire, puisque outre ses massacres, tous les carnets de comptes des ménagères indiquaient que les prix des aliments augmentaient sans cesse, avec des produits de première nécessité se faisant de plus en plus rares en raison du blocus des côtes françaises par les Anglais. En outre, les travailleurs étaient payés en assignats qui ne valaient plus rien, sans oublier…les accapareurs, ceux qui conservaient des stocks de denrées en attendant que les prix montent encore, quitte à les livrer avariées. En tout cas, à cette époque, il valait mieux être spéculateur que politicien, ce métier étant devenu le plus dangereux qui soit.

La preuve, le 31 octobre 1793, les Girondins arrêtés en juin furent exécutés. Ensuite, le 5 avril 1794, ce sera au tour de Danton de monter à l’échafaud avec Desmoulins, Fabre d’Eglantine, Hérault de Séchelles et Lacroix. Quelques jours plus tard ce sont tous les autres opposants notoires qui seront éliminés, au point de faire prendre peur aux « sans-culottes » et au peuple de Paris, ce qui fit dire à Saint-Just que la « Révolution est glacée ». On connaît la suite, la fin de Robespierre et ses amis, mais aussi la fin de la « Révolution du peuple ». A sa place allait s’installer une république de bourgeois, à des années-lumière de l’idéal révolutionnaire de 1789. D’ailleurs que reste-t-il de la nuit du 4 août où l’Assemblée unanime vota l’abolition des privilèges et l’égalité de tous devant l’impôt ?

Michel Escatafal

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s